INNOVER. C’est au cœur de la mission Sainte-Anne.

Innover par sa pédagogie, son architecture, son audace : il faut oser l’école!

Sainte-Anne est la seule institution au Québec qui regroupe les trois ordres d’enseignement : l’Académie Sainte-Anne pour le primaire, le Collège Sainte-Anne pour le secondaire et le Collégial international Sainte-Anne pour le collégial.

Depuis 1861, et avec la complicité des sœurs de Sainte-Anne, le Collège a marqué son époque. Il a pris racine, s’est ancré. Il a grandi et s’est fortifié. La famille s’est agrandie.

Plus qu’une école qui s’ancre dans de nobles traditions, Sainte-Anne est une pépinière de talents qui forgeront le monde de demain, un incubateur des plus belles ambitions professionnelles. Toujours à l’avant-garde, Sainte-Anne se questionne, doute, expérimente et va plus loin, toujours plus loin. Comment former aujourd’hui les bâtisseurs de demain?

La création du modèle Sainte-Anne du cours de demain se veut une réponse à cette question. Ce modèle évolutif vise à placer l’élève au centre du processus d’apprentissage afin de l’engager dans un rôle d’apprenant actif, qui ressemble à celui qu’il adopte quand il choisit, par intérêt, de s’investir réellement. En effet, nous comptons contribuer à la motivation de l’élève en alimentant son plaisir d’apprendre, en développant son sentiment de compétence et en lui permettant de mieux se connaître. L’école doit devenir un lieu privilégié où l’élève vit des expériences d’apprentissage comme nulle part ailleurs.

La pédagogie est le vecteur de ce modèle. Une pédagogie novatrice et efficace qui ouvre les portes de la classe et qui fait un saut dans la réalité, dans la vraie vie. En élargissant leurs horizons, elle permet aux élèves de développer leur pensée analytique et créatrice. Ils sont des acteurs dans un monde qui leur ressemble.

Un nouveau vocabulaire apparait dans le monde de l’éducation : CRÉATIVITÉ, APPRENTISSAGES DURABLES, RAISONNEMENT COMPLEXE, TÉNACITÉ. On comprend dorénavant que pour faire face aux défis qui émergent, il va falloir trouver de nouvelles solutions, être imaginatifs, curieux, et l’école doit jouer un rôle de premier plan dans le développement de ces habiletés. Les enseignants doivent choisir des pratiques pédagogiques déterminantes qui contribuent au développement de compétences disciplinaires en plus d’amener l’élève à évoluer vers un profil de sortie qui tient compte de cette nouvelle donne.

Les élèves d’aujourd’hui sont les forces vives de demain, et ce qui les démarquera sera, rappelons-le, un parcours où la norme devra inclure, à l’image du parcours des génies innovateurs, le développement de la créativité et d’une pensée entrepreneuriale. Notre responsabilité d’éducateur nous engage à encourager, à provoquer! toutes les initiatives qui vont dans ce sens. Créativité et pensée entrepreneuriale doivent donc trouver un terreau fertile d’abord dans l’audace de ces éducateurs pour qu’un cadre nouveau rende possible l’émergence de compétences nouvelles.

Comment alors inviter en classe et implanter une pédagogie entrepreneuriale antipathique au cahier d’activités, au manuel, au cours magistral et à la classe en rang d’oignons? Comment mettre en place une gestion de classe qui allie les forces individuelles au levier collectif? Comment inscrire dans sa planification de cours une séquence pédagogique qui promeut la prise de risque et l’essai-erreur? Comment transformer le rôle réducteur de réalisateur de l’élève afin qu’il inclue également ceux d’initiateur et de gestionnaire?

C’est qu’il faut croire que toute l’énergie investie par Sainte-Anne a transposé une force inertielle – longtemps propre au domaine de l’éducation – en pouvoir d’attraction afin de multiplier dans sa communauté des visionnaires qui ont « eu une jour l’idée folle de réinventer l’école ».

Sainte-Anne est donc fière aujourd’hui de vous accueillir au déploiement de sa première école-entreprise et d’appuyer dans un partenariat hautement symbolique le lancement de SCOLOCO, un concept pédagogique de Brigitte Dionne, enseignante du cours Initiation à l’entrepreneuriat offert aux élèves stagiaires-gestionnaires de 4e et 5e secondaires!

Photo : Air image